Par Monts et par Mots Forum Index

Par Monts et par Mots
Nos promenades culturelles

Portail
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Premiers hommes, de Pascal PICQ

 
Post new topic   Reply to topic    Par Monts et par Mots Forum Index -> PROMENADES DANS L'HISTOIRE -> Préhistoire
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Yugcib
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné

Offline

Joined: 04 Feb 2018
Posts: 464

PostPosted: Wed 14 Aug - 06:12 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

 
 
 

 
 
 

 
 
 
... Pascal Picq est paléoanthropologue au Collège de France. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont "Le monde a-t-il été créé en sept jours" publié en 2015, et le conseiller scientifique du documentaire "Premier homme", qui a rencontré un large succès.  
 
 
 
 
 
... Dire -et continuer à dire- que "l'Homme descend du singe", n'a pas de sens, pas de réalité ; l'Homme ne "descendant" pas du singe mais faisant partie dans le monde actuel (disons depuis environ 7 millions d'années) de l'ordre des Primates (ou du clade des primates et anthropoïdes, un clade étant un groupement naturel de plusieurs embranchements de plantes ou d'animaux ayant une organisation et une origine communes. Ainsi un clade contient un ancêtre commun et originel et tous ses descendants).  
 
 
Avant 7 millions d'années et cela même depuis la dernière grande disparition des êtres vivants (la 5 ème de l'Histoire de notre planète) qui a eu lieu il y a 65 millions d'années et où 85% des êtres vivants disparurent (dont en particulier les dinosaures), et qui marque la "frontière" entre la fin de l'ère secondaire (le Mésosoïque) et le début de l'ère tertiaire (le Cénozoïque)...  
 
 
Soit dit en passant, ce que l'on appelle le Quaternaire et qui commence il y a environ 2 millions d'années et dans lequel se sont succédées durant le dernier million d'années quatre périodes glaciaires ; fait partie intégrante du Cénozoïque -l'ère tertiaire- donc nous sommes toujours dans le Cénozoïque...  
 
 
 
 
 
Avant 7 millions d'années et ce jusqu'au début du Cénozoïque il y a 65 millions d'années, à une époque que l'on appelle le Paléocène (de -65 à -55) existent déjà les premiers primates archaïques dont l'origine se "perd" dans ce qui a survécu à la 5 ème grande disparition des êtres vivants.  
 
 
A partir de -55, commence l'éocène jusqu'à -34... C'est l'époque de la diversification des grandes lignées de primates, et où le climat et l'environnement (végétation, paysages) de notre planète était chaud et humide (d'environ 4 degrés de plus que la moyenne d'aujourd'hui)...  
 
 
A -34 survient ce que l'on appelle "la grande coupure" car alors, soudainement la température moyenne à la surface de la Terre chute de 15 degrés par rapport à ce qu'elle était entre -55 et -34 millions d'années... En conséquence, beaucoup d'êtres vivants à cette époque de changement climatique vers le froid, disparaissent...  
 
 
Puis vient une nouvelle époque plus favorable où la température remonte (et où elle sera à peu près la même jusqu'à la première glaciation du Quaternaire), avec un optimum climatique situé au Miocène moyen entre -16,5 et -11,5...  
 
 
De -34 à -23,5 ; à l'Eligocène et au Miocène inférieur, c'est l'époque des anthropoïdes (ou "singes modernes") en Afrique, puis des Hominoïdes ( dans les anthropoïdes on distingue les singes pourvus de queue -les Cercopithécoïdes- et les singes sans queue – les Hominoïdes ).  
 
 
Soit dit en passant, en Amérique Nord et Sud pendant l'Eocène de -55 à -34, mais surtout à partir de -40, existaient des singes ou des anthropoïdes que, pour les différencier de ceux d'Afrique et d'Asie et d'Europe (les Cercopithécoïdes et les Hominoïdes) on appelle des Platyrrhiniens...  
 
 
 
 
 
Vers -7,2 les Hominoïdes déclinent mais au Pliocène de -5,3 à -1,8 ; les Hominidés Africains progressent (les Hominidés ce sont les genres gorille et homo).  
 
 
Enfin vers -1,8 au Pléistocène, c'est le genre homo en Afrique, Europe et Asie et Indonésie qui se développe, avec Habilis, Erectus, Ergaster -entre autres- et pour finir vers -0,4/-0,3 avec Néandertal puis vers -0,2, Sapiens-sapiens ce tout dernier dont on a retrouvé les premiers traces (fossiles, restes) en Ethiopie dans une région de hauts plateaux en partie arborés à l'Est du Grand Rift (la faille la plus importante en longueur de tout le monde Afrique-Europe-Asie, située de la vallée du Nil jusqu'aux grands lacs d'Afrique orientale centrale)... Vers -195 000 avant aujourd'hui...  
 
 
 
 
 
NOTE entre parenthèse dans le texte présent :  
 
 
 
 
 
Néandertal occupe de – 350 mille ans, par déplacements et installations successives et par groupes et clans et sociétés, jusqu'à sa disparition entre -30 mille et -20 mille, toute la partie nord de l'Afrique, l'Europe occidentale, méditérranéenne et centrale, la turquie, le moyen Orient et une partie de l'Asie.  
 
 
 
 
 
Sapiens quant à lui, parti d'Ethiopie, migre de l'autre côté du Grand Rift vers le Soudan, le Tchad, le Maghreb vers -130 mille, puis vers -100 mille il passe en Palestine, de là vers la région comprise entre la mer Noire et la mer Caspienne, puis vers -67 mille on le trouve en Asie notamment en Chine, et enfin vers -40 mille en Europe occidentale et centrale et méditérranéenne où il coexiste entre -40 mille et -20 mille avec les Néandertaliens...  
 
 
Sans doute le groupe Sapiens arrivé en Europe occidentale vers -40 mille, est-il venu par le nord de la Tunisie relié à la Sicile du fait de l'abaissement du niveau de la mer lors de la dernière glaciation de Wurm -120 mille à -12 mille...  
 
 
 
 
 
Les descendants du groupe passé vers -67 mille en Asie et extrême orient ont franchi vers -11 mille, le détroit de Béring et sont passés en Amérique... Mais vers -20 mille, cependant, durant l'une des périodes les plus marquées de la dernière glaciation, à l'époque des Solutréens qui vivaient du sud ouest de la France jusqu'aux rives du Danube et à la mer Noire, des peuples de la côte aquitaine (plus éloignée d'une centaine de kilomètres par rapport au tracé de la côte d'aujourd'hui) s'étaient aventurés dans l'Atlantique Nord parsemé de sortes de petites banquises, sur des embarcations qui n'étaient guère conçues pour un long voyage en mer loin de la côte, se sont perdus (un groupe) lors de quelque campagne de pêche et ont dérivé progressivement, et survécu du moins quelques uns, et sont arrivés sur la côte atlantique américaine (l'on a retrouvé des traces -des outils en pierre taillée- solutréennes sur le versant est des Appalaches dans l'actuel état de Virginie et d'autres états voisins...  
 
 
 
 
 
... Bien avant les Néandertaliens et les Sapiens, c'est à dire dès -1,8 million d'années, leurs ancêtres que furent Habilis, Ergaster et Erectus, étaient déjà passés en Europe et Asie par trois endroits particuliers : le passage de Gibraltar quand le Maroc et l'Espagne se touchaient, le passage entre le nord de la Tunisie (Cap Bon) et la Sicile et l'Italie quand le niveau de la mer Méditerranée se trouvait plus bas, et le passage reliant Djibouti actuel à l'extrémité ouest du Yémen actuel au sud de la péninsule arabique. (Traces, fossiles, restes retrouvés -de Erectus- datant de 1,7 million d'années le long de la côte cantarabique nord de l'Espagne, dans la région de Narbonne et de l'Hérault en France, entre la mer Noire et la mer Caspienne, puis en Chine (environ 1 million d'années)...  
 
 
 
 
 
... Les primates actuels sont tous des anthropoïdes et ont donc des caractéristiques qui leur sont communes (comme par exemple le tronc d'un arbre avant que du tronc partent les branches, les premières principales puis leurs ramifications successives)...  
 
 
 
 
 
Ceux des primates que l'on a retrouvés fossilisés, d'époques différentes et successives, qui n'étaient pas les mêmes que ceux d'aujourd'hui et qui ont disparu mais dont sont issus leurs descendants ayant eux-mêmes aussi disparu pour nombre d'entre eux ; étaient pourvus des mêmes caractères de base. Ainsi retrouve-t-on ces caractères depuis plus de 40 millions d'années à travers les mutations, les séparations qui se sont opérées selon d'une part la systématique moléculaire (la composition des tissus, les gènes, les chromosomes) et d'autre part la biogéographie impliquant une répartition des familles, genres et espèces anthropoides (le facteur géographique le plus déterminant étant celui de la formation du Grand Rift qui a séparé nettement et durablement la partie ouest de l'Afrique, boisée et humide et favorisant la vie arboricole, de la partie orientale (Ethiopie, corne de l'Afrique) montagneuse et de hauts plateaux en partie arborés mais plus ouverts)...  
 
 
 
 
 
Ces transformations, mutations, séparations dans les familles, les genres et les espèces, se sont opérées sur plusieurs centaines de milliers d'années, sur la base donc, de la systématique moléculaire évolutive en fonction d'environnements climatiques et géographiques, de type de végétation, de sols et de paysages ayant été les habitats des anthropoïdes... (Il en va d'ailleurs de même, pour l'évolution, les transformations, les mutations, les séparations, dans les toutes les familles, genres et espèces d'êtres vivants) ...  
 
 
 
 
 
... Eh oui, la vie est complexe et diversifiée et tend à le devenir davantage avec le temps... Mais il n'en demeure pas moins qu'elle a au départ, les mêmes "briques" originelles... Du moins dans l'univers connu de nous (celui que l'on observe depuis les plus puissants télescopes actuels, et que l'on évalue à 13,5 milliards d'années d'existence)...  
 
 
 
 
 
 
 
 
... NOTE : C'est durant l'époque de l'Eligocène et du Miocène inférieur soit entre -34 et -23,5 millions d'années, que se sont érigées les plus importantes, hautes et massives chaînes de montagnes de la planète (Himalaya, Andes, Alpes Européennes et Alpes Néozélandaises, Rocheuses en Amérique du Nord ) consécutivement à la fin de la mise en place des continents tel qu'on le voit aujourd'hui, et aux plissements et aux collisions des plaques continentales... Avant cette époque, et surtout à la fin du Secondaire (Mésosoïque), à la place de ces montagnes actuelles, il y avait... La mer et au fond de la mer, des couches de sédiments, ce sont ces sédiments qui ont été soulevés...  
 
 
Il va sans dire qu'entre -34 et -23,5, les êtres vivants de cette époque, dans des paysages en bouleversement et avec un climat changeant (très froid lors de la "Grande Coupure" puis très vite assez chaud ensuite)... Ont eu quelques difficultés pour s'adapter et poursuivre leurs évolutions...  
 
 
 
 
 
 
 
 
   

____________________
"Nous ne pouvons savoir. Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud]
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Wed 14 Aug - 06:12 (2019)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lydia
Administratrice
Administratrice

Offline

Joined: 20 Jan 2018
Posts: 1,793
Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat

PostPosted: Fri 16 Aug - 09:33 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

Bonjour Guy,
Ce livre est-il facile à lire pour les novices dans ce domaine comme moi ? 
____________________
Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !
( ͡ᵔ ͜ʖ ͡ᵔ )
Back to top
Visit poster’s website
Yugcib
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné

Offline

Joined: 04 Feb 2018
Posts: 464

PostPosted: Sun 18 Aug - 06:45 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

... Ce livre contient des mots et des termes scientifiques spécifiques, relatifs à la paléoanthropologie concernant la dénomination des espèces, genres, familles et classifications des êtres vivants dont bien sûr les anthropoïdes ou primates qui, selon les différentes périodes de la préhistoire lointaine ( celles comprises entre -65 MA et -7 MA puis ensuite entre -7 MA et -2 MA ) ; ont été présents sur notre planète dans une grande diversité en particulier jusqu'aux australopithèques qui furent très nombreux en genres et espèces, tous sur le continent Africain à partir de -5 MA et jusqu'à - 2 MA...  
 
 
Ce sont certains de ces australopithèques, sans doute 3, 4, 5 espèces tout au plus parmi tous ces australopithèques, qui furent les ancêtres du genre Homo, lequel genre Homo a commencé avec Habilis, Ergaster et les premiers Erectus archaïques, à partir de -2 MA...  
 
 
A mesure que le temps avançait (soit de -7 MA jusqu'à environ -1 MA), peu à peu, la plupart des australopithèques ont disparu les uns après les autres jusqu'au moment où il n'en restait plus que les 2 ou 3 espèces (celles qui ont survécu et produit des descendants parce qu'ils étaient les mieux adaptés à leur environnement (climatique, géographique, végétation, paysages très arborés ou découverts et partiellement arborés, nourriture, relation entre eux, mode de vie)...  
 
 
Ainsi les Habilis et les Erectus archaïques ont-ils "voisiné" avec les derniers australopithèques...  
 
 
A partir de -1,9 MA, il n'y avait plus sur Terre dans le genre Homo, que Erectus. (Et bien sûr les autres primates qui depuis cette époque là, de -2 MA, sont à peu près les mêmes que ceux d'aujourd'hui -évidemment moins diversifiés qu'ils ne l'étaient avant -2 MA)...  
 
 
En dernier lieu, vers -0,4 MA puis vers -0,2 MA, des Erectus ont donné vers -0,4 les Néandertaliens, et vers -0,2 les Sapiens.  
 
 
Il y a eu une époque entre -0,4 et -0,2 MA, où il n'y avait que des Néandertaliens dont les premiers ont peut-être -assez probablement et logiquement, coexisté avec les derniers descendants survivants d'Erectus...  
 
 
Les Sapiens ont coexisté avec les Néandertaliens entre -0,2 MA et -20 000 ans avant l'an zéro ou un...  
 
 
En ce qui concerne la disparition progressive d'Erectus, le dernier du genre Homo avant Néandertal et avant Sapiens, bien qu'il n'y avait plus d'Erectus après -0,4 MA Il y a quand même eu des descendants de la lignée Erectus (avec toutes les caractéristiques d'Erectus), rares et dispersés, jusqu'à l'époque du début de Sapiens...  
 
 
 
 
 

____________________
"Nous ne pouvons savoir. Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud]
Back to top
Visit poster’s website
Lydia
Administratrice
Administratrice

Offline

Joined: 20 Jan 2018
Posts: 1,793
Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat

PostPosted: Sun 18 Aug - 10:00 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

Oui, il me semble normal qu'il y ait des termes spécifiques mais te parait-il facile d'accès ? Pour toi, qui en connait un rayon dans ce domaine, ça doit couler de source... mais si tu te projettes en arrière, à l'époque où tu commençais à t'y intéresser, ce livre t'aurait-il aidé ? 
____________________
Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !
( ͡ᵔ ͜ʖ ͡ᵔ )
Back to top
Visit poster’s website
Yugcib
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné

Offline

Joined: 04 Feb 2018
Posts: 464

PostPosted: Sun 18 Aug - 13:17 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

... Je pense que ce livre, pour des personnes qui ne connaissent l'histoire des premiers hommes, que par ce qu'elles ont appris à l'école ou vu dans des émissions de télé de "vulgarisation" (généralités), est assez difficile à lire. Ce livre s'adresse plutôt à des personnes qui comme moi, connaissent la question et ont acquis des savoirs en la matière s'étant intéressé à la préhistoire...  
 
Pour des personnes qui voudraient s'intéresser à la paléoanthropologie, à l'histoire des premiers humains, à la préhistoire en général, en particulier à l'histoire et origine de notre planète et de la vie, je ne sais que conseiller à vrai dire sinon de chercher par soi-même en fonction des sources, des documents, des ouvrages existant en ces matières, il en existe qui sont, de lecture, assez "digestes"... Mais le problème à mon avis, c'est que, souvent, les "simplifications" et les "approches" qui sont faites (et accessibles), comportent beaucoup d'"à priori", de réductions, de confusions, parfois même d'erreurs... Ne donnant que des réponses ou des explications incomplètes...  
 
Les "très bons ouvrages" sur l'histoire des premiers hommes, sur la préhistoire, l'origine de la vie... Sont assez rares (celui de Pascal PICQ "premiers hommes" en fait partie -à mon avis, c'est le meilleur que j'ai lu jusqu'à présent sur la question, celui qui donne l'approche et qui fait l'analyse la plus "exacte" (plus proche de la réalité)... Quoique j'ai pu tout de même, à la fin dans le dernier chapitre, émettre une remarque (voir plus bas)...  
 
Il est certain, que, personnellement, si je devais par exemple, être invité -en tant qu'écrivain et homme d'esprit scientifique ayant quelques connaissances- dans un collège ou un lycée ou devant un public d'association culturelle afin de présenter un travail que j'ai réalisé et transmettre un savoir ; je m'y prendrais "à ma façon" c'est à dire "assez différemment de ce qu'on voit habituellement dans les cours à l'école... Car passionné que je suis et recherchant "au plus vrai possible" j'en parlerai certainement avec conviction, et en usant de bon nombre d'images ("images clé") ...  
 
Eh, oui, le genre de discours "l'homme descend du singe" ou "Cro-magnon dans les cavernes" c'est tout de même "un peu simpliste" et "eût égard à NOTRE HISTOIRE telle qu'elle s'est déroulée depuis des millions d'années... c'est presque -dis-je- "blasphématoire" ! Notre histoire mérite d'être racontée 'un peu mieux que ça" (rire)...  
 
 
 
REMARQUE : 
... Ce qui m'a "quelque peu interpelé" dans ce livre, (et étonné je dois dire), en fonction de tout ce que je sais d'une part et de la réflexion "intuitive" qui m'est venue d'autre part ; c'est que Pascal PICQ, dans la description qu'il fait d' Erectus (morphologie, aspect physique, mode de vie) place ce dernier (Erectus) plus "proche" de Sapiens (notamment dans la description qu'il fait de la femme Erectus)...  
Or -si je puis dire "intuitivement parlant"- il me semble qu'Erectus est "plus proche" de l'un ou l'autre des derniers australopithèques, qu'il ne l'est -comme le dit Pascal Picq- de Sapiens...  
En somme, selon Pascal Picq, Erectus serait presque un Sapiens et "à quelques détails près" (morphologie, aspect physique, mode de vie), la question de l'origine même de Sapiens vers -195 000 ans avant notre ère en Afrique orientale (Ethiopie) pourrait alors s'avérer "discutable"... Ce qui est difficilement discutable cependant, du fait que furent retrouvés en Ethiopie, des ossements (boites craniennes, fémurs entre autres et parties de squelettes sinon squelettes entiers), datés de -195 000 et différents des ossements et boites craniennes d'Erectus, Habilis et australopithèques)...  
Rien ne prouve d'ailleurs, vu le nombre de recherches archéologiques effectuées et celles à venir encore, que l'on ne trouvera pas aussi, ailleurs qu'en Afrique orientale, des restes de Sapiens semblables à ceux qu'on a datés de -195 000 trouvés en Ethiopie... Un peu plus anciens ou proches de cette époque d'il y a -195 000...  

 



 
 

____________________
"Nous ne pouvons savoir. Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud]
Back to top
Visit poster’s website
Lydia
Administratrice
Administratrice

Offline

Joined: 20 Jan 2018
Posts: 1,793
Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat

PostPosted: Sun 18 Aug - 13:31 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

Dans ce cas, tu me conseillerais de commencer avec quel ouvrage ? 


Je comprends tout à fait que si tu devais "raconter" notre Histoire, tu le ferais à ta façon car tu es passionné. C'est aussi comme ça que j'enseigne l'Histoire dans mon lycée. Et il y a des choses qui passent beaucoup mieux que de longs textes explicatifs ! 
____________________
Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !
( ͡ᵔ ͜ʖ ͡ᵔ )
Back to top
Visit poster’s website
Yugcib
Randonneur chevronné
Randonneur chevronné

Offline

Joined: 04 Feb 2018
Posts: 464

PostPosted: Sun 18 Aug - 19:01 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

Je ne vois pas quel ouvrage en particulier traitant des origines de l'homme, serait "meilleur" qu'un autre sinon celui de Pascal PICQ... Ils s'adressent quasiment tous à des publics "avertis"... 
Le mieux (c'est ce que j'ai moi-même fait) c'est de rechercher des sites internet qui traitent de la question (d'en consulter plusieurs), de prendre des notes, et ensuite de réaliser une synthèse de tout cela... 
Finalement, pour toi qui a eu une formation universitaire, le mieux encore c'est de lire le livre de Pascal PICQ qui, en dépit de quelques termes un peu difficiles dans le texte, me paraît relativement accessible. 
____________________
"Nous ne pouvons savoir. Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères" [Arthur Rimbaud]
Back to top
Visit poster’s website
Lydia
Administratrice
Administratrice

Offline

Joined: 20 Jan 2018
Posts: 1,793
Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat

PostPosted: Mon 19 Aug - 10:02 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ Reply with quote

Ok, je suivrai donc ton conseil. Merci Guy ! 
____________________
Je ne risque rien, les ruines, c'est indestructible !
( ͡ᵔ ͜ʖ ͡ᵔ )
Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 16:20 (2019)    Post subject: Premiers hommes, de Pascal PICQ

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Par Monts et par Mots Forum Index -> PROMENADES DANS L'HISTOIRE -> Préhistoire All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group